Noël au château de Trevarez.

Comme tous les ans, pour fêter Nöel, le château de Trévarez se transforme pour nous faire voyager dans un monde féérique. Cette année, nous allons suivre les traces d’Alice au pays des merveilles qui passait l’essentiel de ses vacances dans ce superbe endroit … L’ambiance magique et à la fois étrange émerveillera petits et grands.

Je vous conseille de visiter le domaine de Trévarez à la tombée de la nuit, ainsi vous pourrez admirer le château illuminé.

« Alice passait l’essentiel de ses vacances à Trévarez accompagnée de sa tante, ses parents, trop occupés par leurs affaires restant à Paris. Alice adorait ces moments si particuliers. Elle y faisait quantité de découvertes. Le parc était pour elle un terrain d’aventures sans fin, le château aussi était devenu un lieu d’exploration où elle croisait d’étranges personnages…
De retour chez elle, elle s’empressait de décrire à ses parents ses aventures et remarquait qu’un ami anglais de la famille, passionné par ses histoires, prenait discrètement des notes…
Ce n’est que bien plus tard qu’Alice découvrit que le récit de ses aventures bretonnes avait été publié en Angleterre sous le pseudonyme de Lewis Carroll !

Il est temps aujourd’hui d’apporter enfin les preuves que tout ceci a bien existé, et que ce « Monde des merveilles » se nomme en réalité Trévarez, et que la véritable Alice y a laissé les traces irréfutables de son passage.

Noël à Trévarez propose une plongée dans l’univers du livre de Lewis Carroll. Connues de tous, les scènes principales d’Alice y sont présentées en grandeur réelle, mêlant graphisme, sculpture et objets véritables dans l’ambiance post-victorienne des espaces de Trévarez.
Si l’on retrouve bien sûr la trame de l’histoire et ses personnages devenus célèbres, c’est l’occasion d’un parcours autour du non-sens visuel, des illusions d’optique, des formes impossibles, provoquant une interrogation permanente sur le réel.
Changements d’échelle, perspectives déformées et jeux de miroirs, espace sonore et projection vidéo utilisent au mieux les espaces. Labyrinthe de rosiers, croquet géant, tablée de théières, chevaux d’échiquier et armée de cartes, quadrille de homards investissent bâtiments et alentours, le temps d’une course poursuite avec un lapin blanc avant que ne sonne Noël. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *